Production (extraction) traditionnelle du miel dans les villages maliens

DSC_0004 - CopieLe miel est considéré comme un aliment nutritif très riche en vitamine par les populations locales, comme dans les villes. Dans certains villages, le miel remplace parfois le sucre dans certains aliments comme la bouillie. Il est également consommé tout simplement comme remède contre la fatigue, la courbature…. On retrouve en général les ruches d’abeilles dans les grands trous sur les gros arbres dans la forêt, comme le baobab…

Nous pouvons considérer qu’il y a deux formes traditionnelles de production (extraction) du miel dans les villages maliens.

La première, pratiquée en général par les jeunes garçons,  vise à trouver juste une certaines quantités de miel pour la consommation familiale. Pour cette forme d’extraction du miel, un groupe de jeunes se rend la nuit sous l’arbre à ruche avec de très grandes tiges rassemblées et attachées trois à quatre fois au milieu. Arrivés dans la grande forêt, certains montent sur l’arbre avec des tiges qu’ils allument et maintiennent la flamme à l’entrée du trou où sont logées les abeilles. A cause de la grande chaleur à l’intérieur,  les abeilles cherchent à sortir du trou et se font bruler par le feu. Quand il y a peu d’abeilles pouvant piquer, quelqu’un met la main dans le trou pour extraire la ruche et la mettre dans une calebasse tenue par un autre qui l’accompagne pendant l’opération. Quand ils finissent d’extraire la ruche, ils descendent pour aller à la maison. Il est très nécessaire de préciser que pour participer à cette opération, il es interdit de se parfumer et sous l’arbre, tout se fait par des gestes de mains pour ne pas éveiller le soupçon des abeilles qui peuvent attaquer dangereusement…

La seconde forme est réservée aux vieux sages du village, mais appuyée par un jeune pour la montée et la descente duDSC_0007 piège aux abeilles. Ces objets traditionnels accrochés aux branches de ce grand baobab sont l’œuvre d’un vieil homme, surement un habitant d’un village non loin de là. Ce sont des pièges pour loger les abeilles afin d’extraire leur ruche après quelques mois. La fabrication de cet traditionnel appelé «ŋunun » en bambara, et son utilisation pour l’extraction du miel son strictement réservées aux vieux hommes. Un vieux qui pratique ce métier se fait accompagner par un jeune en qui il fait confiance. Il peut être un de ses fils, comme un autre jeune du village qu’il admire et en qui il fait confiance pour la transmission de son savoir traditionnel (les incantations qui accompagnent cette activité d’extraction de ruche).

DSC_0011Cet objet est composé de pailles dressées, de bâtons, de morceau de calebasse couverte de bouse de bœufs. Les petits trous sur ce morceau de calebasse au bout, permettent  l’entrée et la sortie des abeilles… l’objet peut durer parfois plusieurs mois avant que ça ne soit rempli de ruches par les abeilles. De temps à temps, le propriétaire part contrôler son piège. S’il le trouve rempli de ruches par les abeilles, il procède à sa coupure pour le ramener en bas avant de commencer à enlever le contenu. Attacher l’objet aux branche d’arbres, le couper et le tirer en en bas pour la descente, l’ouvrir pour enlever le contenu, toutes ces étapes se font avec des incantations que le jeune compagnon du vieux apprend avec lui au fur et à mesure. Par certains vieux, ces étapes se font avec du feu pour tuer les abeilles, mais d’autres le font sans feu et parfois en mettant la main dans l’objet au milieu des abeilles sans craindre la piqure leur piqure. Tout cela démontre la partie incantatoire. Il est nécessaire de signaler qu’il est très difficile de tomber sur le reste de cet objet. Quand les vieux finissent d’enlever le miel, ils brulent tout, tout, même les petits bouts de paille… (Significatif également)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s