Au village : pourquoi les femmes ne dépassent jamais les hommes sans leur présenter cet objet quand elles veulent l’utiliser ?

DSC_0887Fabriqué par les potières à partir de l’argile pétri et brûlé, cet ancien ustensile de cuisine est utilisé dans la préparation de certains repas avec du riz, du fonio, du haricot, du mil comme par exemple pour faire le couscous. On le trouve encore dans les localités rurales, mais il est remplacé en ville par un autre fabriqué par les artisans avec du fer avec une forme beaucoup plus aplatie.

Ces repas cités, dans leur préparation ont besoin de la vapeur d’eau. Pour cela, on met du riz, du fonio, du haricot ou de la poudre de mil dans cet objet.  On le place sur un canari (mais aujourd’hui, une marmite) placé sur le feu et contenant de l’eau bouillante produisant de la vapeur. Avec un tissu fin bien propre et mouillé, on remplit le joint entre la marmite et cet objet pour empêcher la vapeur de s’échapper. Ainsi, la vapeur d’eau remonte jusqu’à la poudre à travers ces petits trous en rond jusqu’à ce qu’elle soit bien cuite.  Nos mamans le savent, cette procédure est compliquée et peut échouer quand tout n’est pas bien mis en place ou si la procédure n’est pas bien respectée. Quand elle échoue, cela peut mettre le repas en retard et même parfois, ça peut être une raison de la préparation d’un mauvais repas. Aude-là de cette raison de l’échec naturelle, la procédure peut échouer parce qu’elle veut montrer des signes. Oui, il y a à présent dans les villages, des vieilles femmes qui savent interpréter le langage mystique de cette procédure quand elle refuse, c’est dire que toute la procédure a été bien suivie, mais la vapeur ne travailler pas et alors, la poudre de mil, le haricot, le fonio ou le riz sur le feu ne change pas du tout de forme, même des heures et des heures. A ce niveau, la procédure veut vous parler et les vielles sages du village savent bien interpréter «… »

De temps en temps, quand une femme a besoin de faire une cuisson avec cet objet et que e sien est cassé, avant d’en avoir, elle peut en prêter dans une autre famille voisine (la solidarité entre les femmes au village). Dans ce cas là, elle traverse la rue et le vestibule (l’entre de la famille.) Revenant dans sa famille avec cet objet, il y a des consignes qu’il faut respecter. (Les femmes du village savent de quoi je parle). Elle ne doit pas sortir entre deux hommes avec cet objet même s’il y a du passage entre eux, qu’ils soient arrêtés ou assis. Elle ne doit pas également passer entre deux groupes d’hommes assis de part et d’autre dans le vestibule. Si c’est le cas, elle attend d’abord qu’un groupe se joigne à l’autre pour vider l’autre côté et elle passe. Dans les deux cas également, il y a une formule qu’il faut appliquer. La femme s’abaisse un peu avec son objet et dit : « Bonjour. Je vous présente et vous confie mon canari » et aux hommes de dire : « Merci, continue ».

Ce n’est pas compliqué hein, c’est connu et respecté dans les villages. Tous ces gestes par la femme a pour but de ne pas éveiller la colère des hommes et les pousser à agir traditionnellement pour que la procédure citée haut, n’échoue pas car il y a des hommes, surtout des vieux qui ont la connaissance traditionnelle de faire échouer la procédure parce qu’au village, l’échec de cette procédure est très humiliant pour les femmes entre elles si ce n’est pas le cas de la prédiction.

Ce canari a d’autres vertus pour les femmes qu’on ne pourra pas en parler.

Advertisements

3 commentaires sur “Au village : pourquoi les femmes ne dépassent jamais les hommes sans leur présenter cet objet quand elles veulent l’utiliser ?

  1. Cette ustensile de cuisine s’appelle un couscoussier.
    À l’origine, le couscoussier était un récipient en argile percé de trous adaptables au-dessus d’une marmite contenant de l’eau. Ce récipient en argile était garni de couscous afin qu’elle cuise à la vapeur. La préparation faite dans ce plat en terre est le couscous. Aujourd’hui, le couscoussier est fabriqué en métal (aluminium ou en inox) permettant ainsi la cuisson à la vapeur du couscous.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s