Les sages malinkés seraient-ils aussi des philosophes ?

Selon certaines pensées philosophiques, personne ne détient la vérité comme indique cette citation : «la vérité n’est pasDSC_0120 à toi, elle n’est pas à moi, elle est devant nous.» Quand nous nous référons à la prononciation et au sens du mot vérité en Malinké, nous constaterons qu’il renferme la même idée…

En Malinké, le mot vérité est prononcé «Togna» qui veut dire « laisser à l’autre»
et à  travers cette prononciation et le sens de «laisser à l’autre », nous constaterons que les sages avaient la même idée de faire comprendre qu’il faut toujours savoir partager la raison, pensant qu’elle n’appartient à personne et qu’elle se trouve toujours devant, que ce n’est pas facile de l’atteindre totalement. Comme ce n’est pas facile de l’atteindre, mieux vaut partager une partie que vous avec vous, de crainte de ne pas s’en éloigner à force de discuter pour la chercher car parfois, plus vous discuter, plus vous vous éloignez d’elle!

Publicités

2 commentaires sur “Les sages malinkés seraient-ils aussi des philosophes ?

  1. A lire ici le commentaire de notre frère et ami Snk Banjugu Darrame su Facebook:
    « Eh mon frère, nos langues demeurent et restent le potentiel richesse que Dieu nous ait gratuitement offert. Malheureusement, beaucoup de choses appartenant à ces langues locales ont été déformées, disparues, volées, manipulées, grâce au contact Sud-Nord. Mais ce contact a aussi participé à leur valorisation, par exemple, via les réseaux sociaux. Pour vous dire que nos sociétés avaient des très bons philosophes qui pourraient être à la même hauteur d’onde que ces philosophes (Platon, Socrate). Pour cela, je vous parle d’un de ce philosophe Soninké, qui s’appelle #Ba-Madi Kama Kanouté », un homme qui avait la facilité de jongler avec les mots et les images, voici une de ces histoires :
    BMK vit un poisson sauter dans l’étang où il pêchait avec un jeune adolescent. Il s’exclama pour « provoquer » le jeune homme qui l’accompagnait :
    -« Fiche ! Qu’il est gras ce poisson ! »
    Le jeune homme le prend au mot, se tient le cou et simule une arête en travers de sa
    gorge qu’il racle bruyamment comme pour s’en débarrasser (…)
    -« Pourquoi te racles-tu la gorge ainsi ? » demanda BMK, feignant l’innocence.
    -« C’est l’arête du poisson que tu viens de voir qui est en travers de ma gorge ! »
    -« Mais comment peux-tu avoir dans la gorge l’arête d’un poisson que tu n’a pas
    encore mangé ? » Reprit-il, faisant toujours l’étonné.
    -« Et toi, comment sais-tu qu’il est gras ? »
    -« Si on ne reprenait pas nos paroles par leurs racines (…) je t’aurais réprimandé » conclut BMK!
    (Tiré de MADI-KAAMA KANOUTE, PHILOSOPHE ET SAGE SONINKE, SA VIE ET SON OEUVRE, Par Yaya SY ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s