Le rôle social des cérémonies annuelles dans les villages

Les vieilles personnes aussi dansent lors des cérémonies au villages
                                Les vieilles personnes aussi dansent lors des cérémonies au villages

Les cérémonies de mariage et de fêtes traditionnelles annuelles constituent des occasions de retrouvaille et d’intégration sociale entre les jeunes de différents villages maliens. Ces fêtes se tenaient chaque année dans presque tous les villages du Mali. C’était une occasion pour les jeunes de plusieurs localités de se retrouver d’une manière successive dans différents villages pour se tisser des liens de connaissance, d’amitié et de collaboration.

Malgré le déplacement massif des jeunes ruraux vers les villes pendant la saison sèche pour la recherche de meilleures conditions de vie, ils se pressaient de retourner au village pour les travaux champêtres. Ce retour, même si on ne l’évoque pas assez, était également motivé par le fait que les jeunes, après les travaux aux champs, se retrouvaient lors des fêtes traditionnelles. La nostalgie de  ces retrouvailles qui permettaient aux jeunes de différentes localités de se réunir, causer, échanger et se partager des expériences de vie, accompagnait les jeunes ruraux tout au long de leur séjour en ville et les poussait à retourner au plus vite dans les villages dès que les premières pluies tombaient. En plus de leurs facteurs de distraction, ces fêtes annuelles constituaient pour les jeunes générations, une véritable école d’apprentissage des traditions et de la culture à travers des pratiques, des pas de dance et de chansons traditionnelles. Si certaines de ces chansons étaient destinées à l’endroit des jeunes les appelant à rester unis et solidaires partout où ils se retrouvent, d’autres chansons interpellaient également les vieilles personnes et les leaders du village à rester sages, à s’entendre, à s’unir, à cultiver la paix pour le développement du village. Chaque catégorie d’âge, selon son rôle dans le village, se sentait concerné dans les différents mots que contenait chaque chanson de la griotte qui se sentait avoir bien joué son rôle de maintien de la paix, si elle voyait qu’il n’y a pas eu de conflit dans une localité concernée.

« Les pintades regardent les nuques de celles qui les guident », un proverbe bambara retracé dans cette chanson par la chanteuse lors de la cérémonie traditionnelle du village de Lassa nous indique ici que les leaders ont un grand à jouer dans le développement du village. Dans ces cette chanson, la chanteuse appelle les leaders du village dont la paix et l’union entre les jeunes dépendent, de rester unis et solidaires pour que les villages du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest ainsi que d’autres ennemis ne trouvent pas l’occasion de se moquer d’eux parce que séparés, ils sont devenus faibles.  Il est très nécessaire de noter ici que les villages du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest évoqués dans la chanson ne désignent pas de villages spécifiques, mais tous les villages se trouvant dans ces positions même à des milliers de kilomètre, donc, ce ne sont pas des critiques.

A regarder la vidéo dont voici ci-dessous, un extrait de la chanson :

Entendez-vous, les leaders du village, entendez-vous, car rien ne vaut la paix… 

Entendez-vous, les leaders du village, entendez-vous pour que les ennemis ne puissent rire de vous,

Quand vous vous entendez, les villages au Nord ne riront pas de vous,

Quand vous vous entendez, les villages au Sud ne riront pas de vous,

Entendez-vous, les leaders du village, entendez-vous car rien ne vaut la paix…

Quand vous ne vous entendez pas, les villages à l’Est riront de vous,

Quand vous ne vous entendez pas, les villages à l’Ouest riront de vous,

Entendez-vous, les hommes de Lassa, entendez car rien ne vaut la paix…

Quand vous vous entendez, les villages au Nord ne riront pas de vous,

Quand vous vous entendez, les villages au Sud ne riront pas de vous.

Entendez-vous, les hommes de Lassa, entendez-vous car rien ne vaut la paix.

Quand vous ne vous entendez pas, les villages à l’Est riront de vous,

Quand vous ne vous entendez pas, les villages  à l’Ouest ne riront de vous.

Comme cette chanson appelant les habitant du village à s’unir et à se battre pour le développement du village, toutes les chansons, lors de ces cérémonies sont pleines de significations contribuant à diriger la direction morale des jeunes générations tout au long de leur intégration sociale.

Facteurs de retrouvaille, d’échange, de partage d’expérience, d’établissement de lien d’amitié, de collaboration, d’union, de solidarité, d’entraide et de la paix dans les villages, ces cérémonies disparaissent progressivement et entraînent des conséquences: le manque de repères culturels pour les jeunes générations, les vieilles personnes sont nostalgiques, les villages deviennent des localités sans moyen de distraction…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s