Apprendre le calcul mental aux enfants à travers les contes en milieu rural

1934956_456624431205280_6916060891736216930_n
Les enfants apprenant des contes autour du feu 

Au-delà de son rôle d’intégration social de l’enfant, de sa formation sur les pratiques socioculturelles,  de sa préparation face aux différents obstacles de la vie, le conte sert également à développer l’intelligence de l’enfant.

Un pragmatisme surprenant de la hyène lors d’une situation d’urgence pour avoir à manger, un animal considérée comme le plus idiot dans presque tous les contes, qui a surpris tous les animaux de la forêt, en est un exemple d’illustration.

Un jour, tous les animaux de la forêt avait faim. Ils avaient faim à tel point que certains pouvaient encore à peine soulever les pattes pour marcher. Soudain, le lion, roi de la forêt, a pu faire une belle prise et il s’est bien régalé. N’ayant pas pu finir de tout manger, il convoqua les autres animaux de la forêt. Chacun, avec le ventre creux, s’est débrouillé à venir répondre à l’appel du roi.

Il leur déclara:

« je sais que vous avez tous faim, mais sachez que mon appel n’est en aucun cas une occasion pour que les uns profitent des autres ».

Il ajouta:

 » la chance a fait que j’ai pu faire une belle prise et j’ai bien mangé, mais je n’ai pas pu tout finir. Il y a le reste ici. Je ne veux pas le laisser pourrir alors que c’est très insignifiant pour vous tous. Donc, on va établir une règle: Celui qui arrive à être le premier à pouvoir compter quarante (40) avant les autres va manger le reste du repas que voici »

Alors, tous les animaux, très affamés se sont mis à compter:

« 1, 2,3,… »

chacun se faisant une idée sur celui qui peut le devancer, mais personne ne pensait à la hyène.

Soudain, à très haute voix, la hyène crie:

« trois (9), un gros (3) et deux (5) ajoutés font 40″.

Tous les autres animaux ont été surpris et déçu à la fois!  Le reste du repas a été remis à la hyène qui s’est bien rempli le ventre.

Là où j’ai pris ce conte, je le dépose là-bas.

Publicités

Reportage de TV5 Monde sur le projet « quand le village se réveille »

Dans son émission « l’Afrique en marche ce dimanche », TV5Monde a fait un reportage sur le projet dont l’atteinte des objectifs nous tient à coeur.

Voici le reportage en ces termes: « cette initiative de Boukary Konaté qui écume le pays pour numériser et publier les traditions culturelles maliennes. Quand le Village Se Réveille. Un reportage TV5MONDE d’Anthony Fouchard.
TV5Monde Afrique Le journal Afrique sur TV5MONDE.

La pierre à moudre (le moulin traditionnel)

La pierre à moudre (moulin traditionnel au Mali)

                                                     La pierre à moudre (moulin traditionnel au Mali)

Le moulin traditionnel, c’est une grosse pierre creuse accompagnée d’une autre petite pierre qu’on retrouve généralement dans les cuisines en milieu rurale. Il sert à moudre les grains d’arachides grillés pour faire de la sauce d’arachide et des grains de mil pour faire de « la crème de mil ». La crème de mil est faite à partir des grains de mil moulus et mélangés avec du pain de singe ou du du lait. On retrouve ici sur commons.wikimedia, Lire la suite

Oui, le téléphone, mais la coutume persiste à Lassa

Danse de masque à la cérémonie culturelle à Lassa
Danse de masque à la cérémonie culturelle à Lassa

« Oui, le téléphone portable pour la communication, mais nous ne pouvons pas rejeter toutes nos coutumes » a été la réponse à ma question de connaitre la signification traditionnelle de la distribution des tas de dix noix de cola aux ressortissants de certains villages lors de la cérémonie culturelle annuelle de Lassa. Lire la suite

Les jeunes de Lassa sur la trace de leurs ancêtres

Cérémonie culturelle à Lassa
Cérémonie culturelle à Lassa

La manifestation culturelle annuelle du secteur Kôkô du village de Lassa a eu lieu le samedi 16 mai 2015 sur la place publique du quartier.

Lassa est situé dans la commune IV du District de Bamako. Le village comporte 3 grands secteurs : le secteur (quartier) Kôkô composé des Camara et des Traoré ; Bougoula composé des Keita, des Coulibaly, des Cissé  et des Bagayogo et Sido composé des Konaté et des Keita. Chaque année, les jeunes de chaque secteur organisent leur manifestation culturelle avec l’autorisation et la participation des vieilles personnes. Ainsi, comme celles du secteur de Kôkô, d’autres cérémonies sont prévues dans les jours à venir. Lire la suite

Au village, chacun détient des notions de réparation de ses outils de travail

Un pêcheur réparant son filet de pêche déchiré
                                                   Un pêcheur réparant son filet de pêche déchiré

Le Mali est un pays agropastoral par excellence. Chacun dans ses activités d’agriculteur, d’éleveur ou de pêcheur détient des notions lui permettant de se débrouiller dans la réparation de ses outils de travail en cas de petites pannes sans avoir tout le temps besoin de faire recours aux spécialistes en la matière. Ainsi, les paysans détiennent avec des marteaux et de l’enclume avec eux dans leurs champs pour limer les lames des houes, les pêcheurs sont capables de renouer les nœuds défaits ou les parties déchirées de leurs vieux filets de pêche et les éleveurs sont également capables de soigner leurs animaux malades sans l’aide des infirmiers. Lire la suite

Le battage du mil au village, un événement important dans nos communautés rurales (suite)

Des femmes maliennes en train de vanner du mil
Des femmes maliennes en train de vanner du mil

Dans notre précédent article, nous avons évoqué comment se passait le battage du mil à la main et  qui a laissé place aux camions BEN qui a leur tour, ont tendance à être remplacés par une machine appelée la batteuse du mil. Cette machine, même si Lire la suite