Waali, un jeu collectif au village comme le jeu de damier

10408830_422414144579872_7093501886003196406_n

Malgré les durs travaux au village, les populations rurales ont également des passe-temps, des loirs qu’ils pratiquent collectivement pendant leur repos en milieu de la journée ou le petit soir après le travail. Ils se retrouvent pour jouer des jeux traditionnels parmi lesquels on peut bien citer le jeu waali, de mpèri, de kôtè, de mpôlôn, etc.

Ici ce qu’on voit dans l’image, c’est le waali, un jeu collectif au village. Même si on le retrouve encore dans certains villages, ce jeu a presque disparu dans notre pays. Ici, c’est fabriqué en banco mouillé sinon, on le retrouvait généralement en bois sous la même forme. Ce jeu a fini par être mis à la portée de tout le monde, sinon à l’époque de la royauté, c’était un jeu presque réservé aux rois et leurs amis.

Il existe une très intéressante histoire autour de waali entre Lamidou Soma Niakaté (les soninkés doivent connaitre ce nom) et sa deuxième femme.

Sauvons nos objets culturels et traditionnels, sinon, nous seront redevables aux futures générations en matière de repères culturel.

Publicités

3 commentaires sur “Waali, un jeu collectif au village comme le jeu de damier

  1. Dans nos campagnes, il n’y a pas que travaux pénibles et fatigue, les ruraux aussi savent se divertir. D’ailleurs, une amie tchadienne française me faisait remarquer à Kampala qu’on sent plus la pauvreté dans les villes ou en dehors des pays que dans les zones rurales.

    J'aime

    • Bonjour Abdoulaye. Merci pour ce témoignage. Oui, il y a plusieurs types de divertissement au village et tout se joue dans un sens d’intégration sociale et d’amitié. Les plus jeunes les apprennent auprès des aînés et les transmettent aux futurs. Même s’il y a pauvreté dans les villages, on peut ne même pas la sentir comme ton amie dit. Cela s’explique par le fait que non seulement les ruraux savent le linge sale se lave dans la maison, je veux dire par là qu’ils ne vont pas crier sur tous les toits pour dire qu’ils n’ont pas manger et même ceux qui les recousissent le font également dans la plus grande discrétion. Tu vois, c’est facile de comprends, mais pas par celui ou celle qui ne les côtoient pas.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s